Début 2019, j'ai pris la décision d'écrire mon premier roman de fiction en auteur indépendant, et d'aller au bout du projet en un an.

Ce premier livre s'intitule "Le Syndrome de la Dernière Page", et sortira en décembre 2019.

Les rubriques « L’Auteur », « Mon Ecriture », « Mes secrets », « Ma formation », vous permettront de connaître mon histoire.

J’y livre avec transparence les fondements et les détails de l’écrivain que je suis.

Bonne découverte.

MA BIOGRAPHIE



Je suis né le 20 Février 1981 à Versailles, en France.

 

Je grandis dans les Yvelines (78) près de Paris, puis en Touraine à partir de 1991.

 

À 18 ans, le BAC en poche, je me lance dans des études d’écriture de scénario. Parallèlement, je travaille en tant que vendeur dans un Cinéma puis dans un Vidéo Club, ce qui me permet de développer ma culture cinématographique.

 

À 20 ans, je présente mon scénario de long métrage à un producteur de Canal Plus Ecriture, celui-ci m'encourage à continuer et à retravailler l’histoire, mais je n’ose pas « me lancer » et je décide de mettre de côté mon désir de vivre de ma plume, trop précaire et trop risqué.

Je reprends des études en école de commerce et une fois diplômé j’intègre LYRECO France (multinationale de fournitures de bureau), où je deviens trois ans plus tard manager d’une équipe de dix commerciaux.

En 2012, je quitte l’entreprise et intègre, une PME Tourangelle à taille humaine, spécialisée dans les logiciels informatiques. J’y exerce le poste de Manager Commercial, j’adore le management et en parallèle, j’intègre le réseau GERME, groupement de managers tourné vers l’humain et la performance.

 

À 37 ans, j’éprouve une profonde quête de sens, je commence à écrire une histoire à propos d’un ancien élève qui s’est donné la mort dans mon lycée vingt ans auparavant. Début 2019, ma décision est prise, je vais réaliser mon rêve: écrire un roman de fiction.

L'écriture m'offre une liberté totale.

Je m’entoure d’Olivier Morel, coach en auto-édition basé à Paris, et nous mettons tout en œuvre pour préparer le lancement de mon premier roman, "Le Syndrome de la Dernière Page" qui sortira en Décembre 2019.

RÉALISER MON RÊVE



« Un jour, tu te réveilleras et il n’y aura plus assez de temps pour faire les choses que tu as

toujours voulu faire. Fais-les maintenant. »  Paolo Coelho

 

Depuis dix ans j’exerce un métier magnifique, manager d’équipe. Je prends énormément de plaisir à atteindre les objectifs ensemble, écouter, accompagner, motiver, challenger, aimer, faire grandir.

Mais au cours des deux dernières années j’ai éprouvé plusieurs déclics fondateurs qui m’ont emmené vers cette décision d'écrire. Je vous en partage ici les deux principaux :

 

Mon premier déclic a eu lieu à Roses en Espagne en août 2016. Je lisais sur la terrasse avec la méditerranée en contrebas quand tout à coup, venue de nulle part, une chanson retentit provenant d’une des maisons sur la colline.

- Song to the siren, extrait du film de David Lynch « Lost Highway » - J’adore ce morceau très rare qui m’est apparu comme une illumination, un appel. Le soir-même, je me suis remis à écrire.

 

Depuis ce jour, ma curiosité est exacerbée au sujet des écrivains contemporains et de leur semaine type : l’écriture, la documentation, les repérages de lieux, le style, la recherche d’une maison d’éditions, les dédicaces, la promotion… Les mois passent avec ma vision devenue obsessionnelle du fantasme d’être écrivain. Je ne vois pas comment sortir de ce tourbillon émotionnel mais je fais comme si tout était normal et je n’en parle à personne.

Jusqu’à cette journée GERME (groupement de managers) de mai 2018 qui a pour thème La Page blanche : Audace et prise de risques !

 

L’intervenant est Philippe MOREAU, 1m80, crâne rasé, allure sportive, fit, je lui aurais donné 45 ans, il nous dit qu’il en a 56, avec un débit de paroles speed et une énergie de malade ! Je me dis, « Waouh, il est au taquet le mec ! ». Deux phrases sont inscrites sur son paperboard:

« Détermine ce que tu aimes, aime ce que tu fais, et ta vie sera arc en ciel ! »

« Tout ce qui ne me tue pas, me fait GRANDIR ! »

Puis il nous explique l’addition suivante : Immobilisme + Attentisme = Mort programmée

Et là, boom ! Déclic N°2, c’est comme si la salle s’était éteinte d’un seul coup et que le seul projecteur de lumière était braqué sur moi, je reçois son message en plein cœur et je réalise que si je ne change rien à ma vie et que je continue de tout garder pour moi, je vais mourir.

Cette journée a été une étape fondamentale dans la prise de conscience qui m’a emmené vers mon projet de roman. J’en ai parlé à ma famille et puis j’ai réalisé que ce projet n’était pas un choix mais une nécessité vitale qui a toujours été en moi.

 

Début 2019, j'ai effectué de nombreuses transformations dans mon organisation quotidienne. Il a fallu faire des choix, des concessions, afin de garder un équilibre familial et professionnel malgré ce projet.  

J’ai transformé mes peurs en énergie et en détermination, je crois en ma réussite et celle-ci passe par vous. Chères lectrices, chers lecteurs, j’espère allumer en vous une étincelle de vie supplémentaire et que vous puissiez la partager avec le plus grand nombre.

 

Merci pour votre confiance et votre soutien.

Julien

j'aime

J’aime la fidélité aux autres et à soi-même, l’honnêteté envers les autres et envers soi-même, rebondir, les audacieux, les courageux, les jeux de mots (c’est l’intention qui compte), les livres de Bret Easton Ellis, les films de Stanley Kubrick, Nelson Mandela, Simone Veil, Natalie Portman, les hommes féministes, les chansons d’Elliott Smith, le PSG, le revers d’André Agassi, les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant, Friends en V.O, Augustin Trapenard (21cm et Boomerang), le Chili con carne, les Mojitos bien faits, tellement d’autres choses et surtout faire preuve d’une curiosité permanente.

j'aime pas

Je n’aime pas l’injustice, les préjugés, les cris, la colère gratuite, la critique sans proposition, la jalousie matérielle et financière typiquement française, l’agressivité, l’absence d’empathie, l’arrogance, la suffisance, la misogynie et la misandrie, le racisme du quotidien, l’homophobie camouflée, ceux qui s’attaquent à plus faibles qu’eux, le nivellement par le bas des groupes, l’andouillette, que des hommes décident des lois pour le corps des femmes, et une multitude d’autres choses…